Fandom

One Piece Encyclopédie

4 676pages
Ajouter une page

One Piece Encyclopédie

Blog utilisateur:Jah-Queen/Corsaires et Shishibukaïs, tout un bordel !

Français
Commentaires8

Corsaires et Shishibukaïs, tout un bordel !

Bonjour, ou bonsoir à toutes et à tous ! Voici un petit article - enfin petit - j’ignore encore l’importance du contenu, mais je ne pense pas qu’il sera bien long ! Comme le titre l’indique donc, je vous livre ici quelques petites explications sur les corsaires. Je me suis dit que ça faisait longtemps que je n’avais plus vraiment confronté One Piece à la réalité, et cette analyse me permettra de vous faire patienter jusqu’au prochain article, qui lui sera probablement beaucoup plus long, cependant, je tiens à vous informer qu’étant en cours d’écriture, j’ignore encore combien de plombes cela prendra. Enfin passons !


Sachez tout d’abord qu’il y a une ENORME différence entre les corsaires et les Shishibukaïs, et c’est d’ailleurs la raison d’être de cet article ! Ainsi, je vais commencer par un petit topo sur les corsaires, les vrais de vrais, ceux qui ont sillonés NOS mers à nous. Il sera alors par la suite beaucoup plus simple de comprendre les différences fondamentales entre les corsaires et les Shishibukaïs.

D’abord, je souhaiterais faire le point sur une certaine confusion, à savoir la distinction entre pirate et corsaire. Pendant longtemps, j’ai cru qu’ils étaient plus ou moins similaires, et je suis sûre que certains d’entre vous l’on pensé aussi, ou continuent encore aujourd'hui d’y croire ! Mais soyez rassurés, ça fait des siècles que les gens n’y pigent rien ! Jusqu’à la fin du Moyen-Âge, les mots “pirate” et “corsaire” étaient des synonymes, ce n’est seulement qu’à partir du XVème ou XVIème siècle (Wikipédia n’est pas très clair là-dessus) que le mot corsaire est officialisé ! Pour souligner la différence entre les deux, sachez que les corsaires, contrairement aux pirates, ne s’attaquaient qu’aux navires d’une nation ennemie, prenant d’assaut ses commerces (mais rarement les navires de guerre, la flotte de guerre s’en chargeait) sur autorisation de son gouvernement. Je me permets aussi un petit point étymologique: le mot corsaire viendrait de l’italien “corsaro”, lui même issu du latin “cursus”, qui signifie “course”. Voilà, donc ça, c’est fait !

Ainsi donc, qui étaient les corsaires ? A ma grande surprise, et à la votre j’en suis sûre, il s’avère que les corsaires étaient avant tout des civils ! Et ouais, des gens comme vous et moi qui aimaient visiblement assez la castagne pour s’aventurer sur en haute mer, car oui, ils n’agissaient qu’en temps de guerre ! En effet, si ils sévissaient durant une période de paix, ils étaient traités comme des pirates. Vous me direz alors, pourquoi utiliser des civils ?! Cette pratique arrangeait beaucoup les belligérants dans le cas où leur adversaire possédait une puissance maritime plus importante, ainsi, avec les corsaires, ils pouvaient pallier au manque d’effectif. Ils étaient alors convoqués par leur gouvernement, lequel leur délivrait une “lettre de course” (aussi appelée “lettre de marque” ou “lettre de commission”, histoire de faire des chichis linguistiques), qui était en somme une autorisation de partir en guerre, cela leur permettait également d’être considérés comme prisonniers de guerre si ils se faisaient choper par le camp adverse, leur évitant ainsi la potence. Cela dit, cette lettre de course n’était plus valable à la fin des hostilités. Il faut également savoir que l’activité de corsaire impliquait une certaine éthique dans la mesure où lorsqu’ils capturaient un navire marchant, l’équipage était épargné (ainsi que les biens personnels), seules la marchandise et le navire étaient concernés par la prise. D’ailleurs, une enquête pouvait être menée afin de savoir si la prise en question était légitime. Aussi, les corsaires étaient indépendants, ils n’étaient soumis à aucun état-major, même si évidemment, ils étaient tenus de respecter la loi martiale, et donc, les mêmes règles que la Marine. Cependant, rien n’empêchait quelques rigolos de profiter de ce système et du statut de corsaire pour piller tout les navires qu’ils trouvaient, tout comme les pirates ! Et c’est arrivé !

Voilà pour ce qui est des véritables corsaires ! Vous voyez maintenant à quel point la différence est grande avec les Shishibukaïs n’est-ce pas ? Le seul point commun que l’on peut citer est le fait qu’il sont sous les ordres du gouvernement. Et puis, la différence essentielle qui les oppose, c’est que nos criminels en herbe étaient des pirates avant d’être corsaires, le GM les jugeant trop dangereux, ils ont préféré les avoir dans leurs rangs (idée complètement stupide étant donné qu’ils n’ont aucun contrôle sur eux). Pour le reste, ceux de One Piece ont bien plus de liberté qu’un corsaire, puisqu’ils n’ont même pas besoin d’une lettre de course pour mener leurs activités. Enfin, quand je parle d’activités, je veux bien entendu parler d’un cadre légal et non d’un coup foireux comme celui de Crocodile ou Doflamingo (faut pas déconner c:). Un corsaire agissait au nom de son gouvernement, on peut alors imaginer qu’il se préoccupait de son “bien-être” - si le terme convient - contrairement aux Shishibukaïs qui ont principalement accepté le poste pour faire leurs conneries dans la discrétion la plus totale (c’est sans compter sur l’équipage de notre valeureux Luffy, toujours prêt à les foutre dans la merde ! Mais que fait la Marine ?!). Vous l’aurez donc compris, les Shishibukaïs ne suivent uniquement leurs intérêts, le Gouvernement Mondial ils s’en branlent autant que moi je me fous de savoir qui a remporté Secret Story (d’ailleurs, cette daube existe toujours ?!). De plus, comme l’a très justement dit Ace à Alabasta, en parlant de Crocodile “Un pirate, jeter l’ancre pour de bon et se cantonner à un seul endroit ? Je ne peux pas croire qu’il veuille prendre la place du roi”. Et effectivement, il avait raison, le projet du Shishibukaï était bien plus vaste que simplement s’emparer d’un royaume, et ce n’était sûrement pas pour définitivement jeter l’ancre ! Toutefois, il y avait un Shishibukaï qui se rapprochait un peu plus que les autres, du véritable statut de corsaire: Jinbei. Par là, je n’entends pas nécessairement qu’il le faisait pour le GM, mais pour son propre royaume, et avec l’autorisation de ce dernier en plus ! On retrouve donc ici un semblant de similitude avec les corsaires de chez nous.


Voici donc pour ce billet ! Il est inutile de vous en dire plus, je n’ai pas réellement quoi que ce soit à vous apprendre sur les Shishibukaïs vu que vous en savez autant que moi sur le sujet ! Je vais donc conclure maintenant, et rapidement ! On peut pratiquement dire que les Shishibukaïs n’ont absolument rien à voir avec les corsaires de notre monde, absolument tout les opposent, si ce n’est que la bénédiction du gouvernement. Ce qui sera intéressant par contre, c’est de voir la suite des événements à leur sujet, car ne l’oublions pas, Fujitora tient à abolir ce statut, ce qui mettra alors en danger ce si précieux “équilibre du monde” auquel le GM semble beaucoup tenir. Equilibre que je trouve pas très logique d’ailleurs, enfin le sujet c’est pas là !

Voilà, c’est tout pour moi, oui, oui, c’est fini, z’avez vu, pour une fois c’est pas très long, les feignasses seront ravies ! Pour les lecteurs acharnés, je vous promets un article plus...abondant ! Par, je prendrai probablement plus de temps (et aussi plus d’application) pour l’écrire.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard